• L'apprentissage

    En devenant apprenti, vous devenez salarié.

    Concrètement cela signifie :
    • vous avez un employeur ;
    • vous touchez un salaire ;
    • vous cotisez aussi pour votre retraite ;
    • votre temps est divisé entre l’entreprise et le centre de formation.

    Etre apprenti, c’est avoir un rythme de vie actif et soutenu. L’autonomie et l’organisation sont des qualités nécessaires pour réussir en apprentissage.

    Il est donc important de bien valider ce projet professionnel par des rencontres avec des professionnels, des stages en entreprise qui vous permettront de mieux découvrir le métier et le secteur d’activité.
  • Devenir apprenti-e

    Après avoir validé votre projet professionnel, il faut rechercher une entreprise.


    1. Comment trouver une entreprise

    Il faut d'abord cibler les entreprises qui pourraient vous accueillir.

    Comment les trouver ?

    - prenez contact avec l’UFA (Unité de Formation par Apprentissage) ou le lycée pour obtenir une liste d’entreprises.

    - consultez les offres d’emplois sur les sites dédiés au marché de l'emploi. 

    Exemples de sites internet :

    pole-emploi.fr; leboncoin.fr ;estjob.com ;jojijoba.com/fr ;indeed, passapprentissage.com ;l'apprenti.com ;alternance.emploi.gouv.fr ;biep.gouv.fr pour faire un apprentissage dans la fonction publique ;les sites des missions locales ; etc.

    Et n'oubliez pas les grandes entreprises qui ont des espaces dédiés au recrutement sur leur site internet.

    Exemple : EDF, SNCF

    Sollicitez votre réseau et celui de votre famille

     

    2. préparez votre candidature

    Faire un CV

    Quelques règles à ne pas oublier :

    • le CV doit être tapé et tenir sur une page ;
    • il doit être clair, précis et synthétique ;
    • faire attention aux fautes d’orthographe.

     

    Ecrire une lettre de motivation

    Les règles générales :

    • une page suffit ;
    • aucune faute d’orthographe ;
    • être clair, précis et cohérent ;
    • présenter son projet d'apprentissage ;
    • présenter ses qualités et son intérêt pour le métier ;
    • proposer un entretien ;
    • ne pas oublier les formules de politesse.

     

    Une fois cette étape accomplie, il faut prendre contact avec les entreprises soit en répondant aux offres d'emplois, soit en postulant spontanément (envoi de CV et de lettre de motivation ou en se présentant directement dans les entreprises).
     

    3. Préparer un entretien d’embauche

    • Faîtes des recherches sur l’entreprise ;
    • Faîtes attention à votre tenue vestimentaire ;
    • Eteindre le portable ;
    • Arriver à l’heure.

    Et préparez-vous à répondre aux questions suivantes.

    • Parlez-moi de vous ?
    • Pourquoi vous et pas un autre ?
    • Pourquoi vous voulez faire ce métier ?
    • Vos principales qualités ? Ou défauts ?
    • Quels sont vos loisirs ?
    • Vous préférez travailler seul ou en équipe ?
    • Comment s’est passé votre stage ? ou votre dernière expérience professionnelle ?
    • Que connaissez-vous de notre entreprise ?
    • etc.

     

    Et entraînez-vous!


    téléchargez le mémento apprenti

     

  • Le contrat d'apprentissage

    Pour entrer en apprentissage, il faut être âgé entre 16 et 29 ans révolus.

    Toutefois, une personne âgée de 15 ans pourra signer un contrat d’apprentissage si elle sort de troisième de collège.

    Cette limite d'âge ne s'applique pas aux travailleurs handicapés et aux personnes qui ont un projet de création ou de reprise d’entreprise.

     

    LA PERIODE DE SIGNATURE DU CONTRAT 

    Le contrat ne peut être signé qu’entre le 1er juillet et le 31 décembre de l’année en cours.

     

    CDI ou CDD

    Le contrat d’apprentissage peut être :

    • un CDI : dans ce cas, le contrat débute par une période d’apprentissage d’une durée équivalente au cycle de formation. A l’issue, le contrat sera un CDI de droit commun.
    • un CDD qui sera de la durée du cycle de formation conduisant à l’obtention du diplôme ou du titre. La durée peut varier de 1 à 3 ans en fonction du type de profession et de la qualification préparée.

    Le contrat doit être signé par l’employeur et l’apprenti(e). Si l’apprenti(e) est mineur(e), ce sont ses représentants légaux qui le signeront.

    Ce contrat est sous la forme d'une liasse CERFA (n°FA13) .

    Cette liasse sera envoyée, par l'employeur, pour enregistrement auprès d'une chambre consulaire ou de la DIRECCTE (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l'Emploi).

     

    LA PÉRIODE D’ESSAI

    Elle se déroule durant les 45 premiers jours du contrat d’apprentissage passés en entreprise.

     

    LE SALAIRE

    Le salaire dépend de l'âge de l'apprenti(e) et évolue chaque année avec l'ancienneté du contrat et du cycle de formation.

    Il existe un salaire minimum légal pour chaque tranche d'âge qui correspond à un pourcentage du SMIC en vigueur. Le SMIC évolue chaque année. La valeur horaire du SMIC au 1er janvier 2019 est de 10.03 €.

     Âge de l'apprenti 1ère année 2ème année 3ème année
     Moins de 18 ans  27 % 39 % 55 %
     De 18 à 20 ans  43 % 51 % 67 %
    De 21 à 25 ans 53 % 61 % 78 %
    De 26 ans et plus  100 % 100 % 100 %

    Dans certains secteurs d'activité et en application de la convention collective dont dépend l'entreprise, le salaire peut être supérieur au minimum légal. Dans la fonction publique, les taux sont majorés en fonction du diplôme préparé.

     

    LE STATUT DE L'APPRENTI(E)

    En signant le contrat d’apprentissage, l’apprenti(e) devient un(e) salarié(e) de l’entreprise.

    C’est le code du travail et les conventions collectives qui s’appliquent. Il (elle) est soumis(e) aux mêmes droits et devoirs. Des règles spécifiques existent pour les apprenti(e)s mineur(e)s.

    La couverture sociale est similaire à celle des autres salariés.

    Vous devenez apprenti(e) étudiant des métiers. 

     

    LA RUPTURE DU CONTRAT

    Pendant la période d’essai:
    Le contrat peut être rompu sans motif par l’une ou l’autre des parties ou d’un commun accord. La rupture doit être constatée par écrit et notifiée au directeur du CFA et à l’organisme ayant enregistré le contrat.


    Après la période d’essai :
    A l’initiative de l’employeur : La rupture du contrat prendra la forme d’un licenciement. (cas de force majeur, faute grave, inaptitude médicale…). L’exclusion définitive du CFA constitue une cause réelle et sérieuse de licenciement.


    A l’initiative de l’apprenti : A l’obtention du diplôme l’apprenti peut mettre fin au contrat. Pour tout autre motif
    l’apprenti doit saisir le médiateur. En cas de rupture du contrat d’apprentissage, l’apprenti peut poursuivre sa formation au sein du CFA pendant 6 mois dans l’attente de trouver un nouvel employeur.

     

     

  • FAQ

    Suis-je imposable  ?

    Les salaires ou les indemnités journalières perçues pendant un arrêt de travail pour maladie, accident ou pendant un congé maternité sont exonérées d'impôt sur le revenu jusqu'à un plafond correspondant au montant annuel du SMIC. Seul le surplus est imposable. Cette disposition s'applique à l'apprenti ou au foyer fiscal auquel il est rattaché.

    En cas d'entrée en apprentissage ou de fin d'apprentissage en cours d'année, la limite d'exonération doit être ajustée en fonction de la durée de la période d'apprentissage.

    Mes parents continueront-ils à bénéficier des allocations familiales me concernant?

    Les parents perçevront les allocations familiales jusqu'aux 20 ans de l'apprenti, si sa rémunération ne dépasse pas 55 % du SMIC.

    A la fin de contrat, est ce que j'ai droit au chômage ?

    A la fin du contrat, s’il n’y a pas d’embauche ou de poursuite de formations, vous pourrez bénéficier des allocations de chômage à conditions de s’inscrire à Pôle emploi et de remplir tous les critères d’obtention.

    Ai-je droit à des réductions pour les transports en commun ?

    En tant qu’apprenti, vous pouvez bénéficier de tarifs spéciaux pour les transports en commun (SNCF, Conseils Départementaux et Conseil Régional).

    La SNCF propose deux abonnements :

    - Abonnement Presto : cliquez ici pour accéder au site

    - Abonnement Primo : cliquez ici pour accéder au site

    Pour les autres tranports en commun, il faut se renseigner auprès de chaque organisme.

    Comment cela se passe pour le logement ?

    Pendant les cours uniquement, le centre de formation propose un internat. Nous sommes un CFA public attaché à des établissements publics locaux d’enseignement (EPLE) qui bénéficiant des tarifs préférentiels conventionnés avec la Région.

    Dans le cadre d'un déménagement pour se rapprocher de l'entreprise, il existe des solutions financières auprès de divers bailleurs.

     Suis-je pris en charge pour mes frais de déplacement ?

    Il existe une aide régionale pour les frais de déplacement entre le centre de formation et le lieu de domicile.

    Elle est fixée à 0,065 € par kilomètre effectué et s’applique dans les conditions suivantes :

    • centre de formation sans internat :un aller-retour par jour de présence au centre de formation si le jeune réalise effectivement les trajets. Si le jeune a son propre logement, il entre dans le cadre de remboursement ci-dessous (externe ou demi-pensionnaire).
    • centre de formation avec internat ou convention d’hébergement :

    - internes : un aller-retour par alternance
    - demi-pensionnaires : un aller-retour par jour de présence au centre de formation
    - externes : un aller-retour par jour de présence au centre de formationà partir du 6ème kilomètre

    Le remboursement du transport se fait à partir du 6ème kilomètre pour les externes.

    Le kilométrage maximum retenu pour le calcul des frais est de :

    - 350 km par trajet pour les internes, soit 700 km aller-retour ;
    - 150 km par trajet pour les externes et demi-pensionnaires soit 300 km aller-retour

     

    Je suis en difficultés financièrement, puis-je avoir de l'aide ?

    Un fonds de solidarité a été mis en place et peut intervenir afin de prévenir des ruptures de contrat en répondant à des besoins exceptionnels (logement, santé, nourriture, déplacements). La demande est à adresser au CFA par l’intermédiaire de l’établissement de formation.

     

  • 1

Nos coordonnées

CFA Académie de Reims
03.26.61.65.65
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
17, Boulevard de la Paix - CS 50033
51722 Reims Cedex
 
Nos locaux sont ouverts du lundi au vendredi de 8h00 à 12h et de 13h30 à 17h30.